Voyages

18 mars 2009

Vert tendre ou d’un blanc frais, du rose un peu mièvre
Au jaune flamboyant, en taches de couleur
Jetées là par un fou qu’illumina la fièvre,
En amas, en parterres, ainsi claquent les fleurs.
Le spectacle est troublant, qui toujours recommence ;
Aux branches sèches et nues, et aigries par l’hiver
Ont surgi les parures impressionnistes et claires ;
L’œil du passant les suit, en manquant l’immanence.
Étourdissants parfums, ensorcelants appels,
Les jardins du château poussent un profond soupir ;
L’air étant bientôt gorgé d’un calme délire.
Accouplements aveugles, étreintes silencieuses,
Le vent libérateur valse entre les pétales
Comme est venu le temps des amours végétales.
Par défaut
Non classé

Décès

Comme vous pouvez le constater, le fond orange vif est parti faire un petit tour.
 
Noir et blanc, moins aggressifs, me permettent de saluer le départ d’un homme qui ne reviendra pas d’une ascension à vélo, sur
le parcours du Tour de France.
 
Je ne le connaissais pas personnellement; il s’agissait de mon prof de bio de l’année passée, à mon avis un très bon professeur,
capable d’intéresser les élèves à sa matière, de les captiver pendant deux heures, motivant ; il s’agissait sans aucun doute du meilleur
prof de bio que j’aie jamais eu, puisque, ayant (définitivement, pensais-je) totalement lâché cette matière depuis la seconde, et partie
d’un 7/20 au début de l’année, j’ai tout de même récolté un 15/20 au bac.
On dit que ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers.
 
Il est décédé le 17 juillet dernier, foudroyé par un arrêt cardiaque à 56 ans.
 
Adieu M. Robin.
 
 
 
 
 
 
 
Sincères condoléances aux éventuels membres de sa famille ou amis qui viendraient à passer sur cette page.
 
Par défaut