Divertissement, Voyages

SA V 6 juillet 2018

Tombée de lune sur la rambarde
Les simplissimes se méfient
Et dodelinent en caquetant
Et s’illuminent
Et jacassent
Trois silhouettes dans un clin d’œil
Ont passé sur l’onde
Filé
Rétréci
Disparu
Et toutes les lumières du monde
Se sont enfuies à leur approches
Les simplissimes se concertent
S’auditionnent
Et se récitalent
Avec solennité les échardes
Supinent dans la cédraie.

Publicités
Par défaut
Actualités et politique, Divertissement, Simplement, Zlut!

Cher monsieur Xi [ksi]

Cher monsieur Xi,

Suite à notre rencontre à l’événement historique organisé par votre société lundi dernier, je reviens vers vous pour vous faire part de ma volonté de m’engager à vos côtés.

Après, en m’inscrivant sur votre page, je ne réalisais pas à quel point ce stand serait une opportunité pour moi. Si, comme je vous en prie, vous relevez le défi de trouver mon CV ci-joint, vous déciderez sûrement que, malgré deux décades (j’ai débuté jeune le creusement de ma carrière professionnelle) sur le marché du travail – et bien sûr des expériences irréprochables et sans aucun temps mort durant lesquelles, je ne crains pas de le dire, j’ai su faire beaucoup d’argent et presque autant de pays – je n’avais pas trouvé ma voie.

Bien que vous n’ayez pas encore épuisé la totalité de vos ressources humaines, je prends le risque d’être proactif, j’avoue. En effet, alors que j’étais sur le point d’opérer une sélection entre deux autres alternatives de la même constellation professionnelle, je me suis trouvé profondément impacté par le paradigme dans lequel vous évoluez. J’ai réalisé que je confrontais tout d’un coup une structure sociale qui avait une vision, et pas n’importe quelle vision : une vision différente. Vous remettez en perspective la question de comment optimiser l’efficience de vos collaborateurs dans un cadre qui emprunte au digital aussi bien qu’aux process moyenâgeux ; vous ne craignez pas de dénoter lorsque vous mettez en exergue que le créneau sur lequel vous vous positionnez pour prendre votre envol, c’est bien le bonheur en entreprise.

À ce niveau, n’hésitez pas à voir d’ores et déjà en moi la plus-value qui complimentera la cohésion entre les participants à cet ouvrage, qui n’en deviendra que plus conséquent. Très familier du véritable esprit d’équipe, il s’avère que j’ai acquis de nombreuses compétences non techniques contribuant à lasser ensemble, minutieusement, tous les éléments du tissu de votre société, autrement dit à garantir que tous les membres d’une équipe se supportent dans l’intérêt commun, non de façon ponctuelle, comme c’est logiquement le cas, mais nécessairement durablement. Je place la race humaine au-dessus de tout et, fort de mon expertise du lien intra-social, je vais venir vous faire atteindre la balance de vos atouts ainsi que de la gente féminine et de la gente masculine, et ce, sans faire de vagues, heurts ni prise de tête. Les gens disent qu’il faut être un peu feignant pour être performant ; après, en ce qui me concerne, je ne fais pas semblant et je saurai vous surprendre à un point hallucinant. Avec moi, mettez enfin une option sur un futur sans fracture sociale et sans collaborateurs précaires : videz-vous la tête sur tout conflit potentiel, au jour d’aujourd’hui, nous sommes au vingt-et-unième siècle, tout cela est dépassé ; au final, vivez l’expérience d’une fiabilité et d’une robustesse inédite afin de pouvoir vous focaliser sur votre engagement et accéder enfin au pied d’Estale que vous méritez : la démocratisation de votre force innovatrice. Vous êtes les Prométhées de notre époque ; je suis positif, je suis motivé. Vous adjoindre de suite mes services, c’est palier les dernières tâches à votre succès.

En espérant incessamment sous peu une nouvelle rencontre cruciale entre vous et moi,
Veuillez agréer, mon cher monsieur Xi, l’expression de ma cordialité la plus respectueuse.

Je vous souhaite une belle journée, malgré la pluie.

Mr. Bleu de Nîmes

Par défaut
Divertissement, Voyages

4 décembre 2014

Il aimait tant jouer
Comme d’autres jouent bien des coudes
Avec grâce jouer des points

Il noircissait des pages blanches
Pour cesser de penser à mettre son point
À la ligne

Les gens diligents lui disaient
Non, vous ne pouvez point
Vivre entre les mots votre vie

Mais lui n’écoutait pas
Il passait son temps à écrire
Un jour ouvrit grand ses deux points

Entre guillemets se déclara
À une belle, des points
d’exclamation dans la voix.

Mais elle craignait trop ses points
Puis aimait tant les mots
Qu’il en resta au même point.

Il était temps d’un point
-virgule, se dit-il ; et, partant
Il s’en alla sur les chemins

Et dans ses pas sans le savoir
Il semait des points et des points
D’interrogation

Les gens diligents lui redirent
Cessez, mon ami, vous
N’obtiendrez pas un seul bon point

Alors quand on eut bien
Sur is remisé tous ses points
Un jour on le trouva dansant

Dans la lumière d’un réverbère
Corps gracieux sous le dernier de ses points
De suspension

Par défaut
Actualités et politique, Divertissement, Musique, Simplement, Voyages

1er mai 2014 – C’est cent fois mieux (Essai parolier)

À mes yeux, formidable
C’est cent fois mieux que raisonnable
Incontestable
Elle est de mes amis
Ell[e] pourrait êtr[e] n’importe qui
N’importe qui

Un jour elle est partie
Dans ses mains son courage
Son cœur très pur dans ses bagages
Elle a suivi un rêve
Le rêve de sa vie
Pied de nez aux jours gris

Elle est de mes amis
Ell[e] pourrait êtr[e] n’importe qui
N’importe qui
Mais elle est formidable
C’est cent fois mieux qu’inébranlable
Incontestable

Et son rêve passait
Par le lieu d’un bonheur
Pris dans une vie antérieure
Mais elle est dans le noir
Elle ne sait plus bien
Si ce bonheur était le sien

Alors je lui redis
Qu’on ne met pas en cage
Les chats, les oiseaux, les orages
Que quand la pluie s’achève
Les ruisseaux sont remplis
Sillonnant le pays

Et qu’elle est formidable
C’est cent fois mieux qu’inoxydable
Incontestable
Pour moi c’est une amie,
Non, ce n’est pas n’importe qui
N’importe qui

Nul n’a vu ni ne sait
Jusqu’où s’étend son cœur
Ni ce qu’elle a vaincu de peurs
Elle est seule à pouvoir
Retrouver son chemin
L’éclaircie n’est pas loin

Et comme elle est partie
Reprenant ses bagages
Elle franchira le barrage
À la source du rêve
Car le monde est petit
Et vaste le pays

Elle est de mes amis
Ell[e] pourrait êtr[e] n’importe qui
N’importe qui
Mais elle est formidable
C’est cent fois mieux qu’ininflammable
Incontestable

On n’apprend, je le sais,
Jamais de ses erreurs
Parce qu’il n’y a pas d’erreurs
Mais des pas dans le noir
Et quand on n’y voit rien
Les amis sont sur les chemins

Elle, elle est formidable
C’est cent fois mieux que raisonnable
Incontestable
Elle est tous mes amis
Et pourrait êtr[e] n’importe qui
N’importe qui

Par défaut