Non classé

SA 31 août 2019

La nuit bourdonne autour des talons
Dans les hivers de l’été on s’émeut à tâtons

Quand le temps éblouissant sur soi se penche
On prend racine on prend son cœur sur les hanches

Là où fuient les alouettes on se cogne aux coins
Les regards flous se fondent avec grands soins

Comme on déplie un vieux chapeau sur la commode.
Cela fait des collines qui s’érodent

La peau est douce et la poussière
Vous fait dire on est bien seul sur terre

 

Par défaut

5 réflexions sur “SA 31 août 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s