Non classé

Mardi 14 mai 2019 – Doux tremblement de l’âme

Doux tremblement
de l’âme
Obscure et qui soupire
Celée par le sourire
Antre cléistogame ;

Après le laps infâme
Où le soir fol étire
Son invisible empire
Et que la raison pâme,

Vacillement des sens
Qui oppresse et soulève
Le cœur et qui enlève
Au front son innocence,

Pourpres inflorescences
Colonisent la grève
Où la terre s’achève
C’est que la nuit commence !

Publicités
Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s