Non classé

8 septembre 2016

jacek-yerka-tryptyk-trzy-pory-roku

Jacek YerkaTrzy pory roky

Tranchée en son tendre midi,
La texture de cette poire
Est une texture de poire ;
Ses granules sous le glacis
Répandent leur promesse aussi :
Ce cœur qui coule, il faut y boire.

Quand enfin l’on revient à soi,
Le monde jette à nos genoux
Ses sots devoirs dont on se fout
Lorsque c’est l’air qui vous fait loi,
L’âme à l’œil rappelle ses voix
Et Barbara revient à nous.

Cette jeunesse, il faut la voir,
L’été venu, avoir subi,
Été cruel, été meurtri
Pour tout partager dans le noir
Et mériter d’en plus vouloir
Sous le malicieux tamaris.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s