Non classé

10 août 2013

Il a plu aujourd’hui et c’est la Saint Amour,
Les toits sont pleins de nuages tombés du ciel ;
Pour fuir le siècle et son vernis cérémoniel
Un grand chapeau vaut bien coquille d’anomoure.

 

Viennent mouiller sous l’œil d’Anglais de bon humour,
En file, tels sous le front les oublis véniels,
Des bateaux, ces oiseaux de mer artificiels ;
Le jour est là encore et c’est la Saint Amour.

 

Au bord de la promenade les mots doux pleuvent
Comme chaque jour boit son content de couleuvres,
Un soûlard vous encule ! encule ! les passants.

 

La vie ne s’offre plus, sent-on, longeant le fleuve,
Croisant ainsi qu’un chat l’ombre et le temps à l’œuvre ;
Il n’y a rien dans le monde d’intéressant.

 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s