Santé et bien-être, Voyages

4 août 2013

 

J’aimerais m’envoyer
Certains soirs
J’aimerais beau avoir
Le contre-ut
Très haut plongeant
Sous la face des étoiles

 

Au lieu
De cette niche
Au niveau du la d’une niche au niveau du la

Je monte m’encastrer
Dans cette mort provisoire et prévue
Et là tirer
Sur moi tirer
Le dû linceul de ma servitude
Comme une demi-pause
Un demi-coup
De feu

 

Il était beau ce soir
Vous savez
Puis vos bras m’ont gardée
Du fa-dièse
Et en riant
On referma les étoiles

 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s