Actualités et politique, Santé et bien-être, Voyages

10 juillet 2013

__

__La canicule sous mon crâne
Les premiers avaient dû nommer tous les êtres
__Et moi faisons si lourdement
Pour leur passer au col une longe de mots
__Un murmure au sang de platane
Et les démons des temps d’avant murs et fenêtres
__Qui s’étrangle en crachotement
Dû recercler l’échine et ravaler leurs maux

 __

__Chevaux feu et canards vapeur
Runes et hiéroglyphes avaient plus d’un sens
__Longent les sinuosités
Et des dynasties mentaient en langue des dieux
__Ceignant de grands yeux qui font peur
On gravait le cri des enfants à leur naissance,
__Au fond d’anfractuosités
Enterrait des amulettes aux nuits d’adieux

__

__Voix métalliques occitanes
Les langues de feu apprises par les ancêtres
__Renvoyées en rire dément
Crient les monstres approchant des hameaux
__Cuisent en dessous du bucrâne
Hurlent psaumes, tournent roues et pleuve salpêtre
__Que je porte pour firmament
Tous aux asiles excanter les guillemots

__

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s