Non classé

21 juin 2013 – Noirvoyances

[youtube:http://youtu.be/kw-U9PERRv0%5D

C’est juin qui parle
Nuit de juin, cent-sept ans
Tu vois d’un vin qui n’a plus de goût
Ce noir il a plu
Comme
L’avidité passe et la passion
Reste
Encore un peu

Je n’ai rien
À dire que ce qui passe
Par moi
Passe

Tout erre
Juin sans bruit
Les ciels purs
La jeunesse
Il n’y a
Rien à comprendre
De juin
Il paraît qu’on a bu

Je ne garde rien
Passent les choses
Les gens
Aussi je vois

Les cimetières pleins
De morts qui n’y sont pas
Les visages erronés
Les corps
Intacts
Mes mains courent
La nuit mange la nuit
Il fait tellement beau

Je ne suis
Que de passage
Aussi vois-tu
Ce que je dis…

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s