Autres

Artiste sur l’Artiste

« … l’artiste est celui qui, descendant dans les profondeurs de l’instinct, ces couches matérielles de la personnalité, en tire au jour quelque pieuvre, toute ruisselante de ténèbres. »

« Lorsque, […] en novembre 1942, une carte postale que j’avais adressée à Schulz me revint avec la mention  » Destinataire inconnu « , je pensai immédiatement aux dernières paroles du retraité s’élevant dans les airs :
 » Et moi j’allais toujours plus haut et plus haut, dans les espaces, jaunes et insondables, de l’automne.  » »

Arthur Sandauer, préface à Les boutiques de cannelle, Bruno Schulz, traduction du polonais par Thérèse Douchy, Georges Sidre et Georges Lisowski.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s