Divertissement, Voyages

12 novembre 2009 (sans sérieux)

Toute de noir vêtue dans les couloirs sans fin
Au bras, un bracelet – dont le prix sera tu –
Jambes encollantées – quarant’ deniers, vois-tu –
Elle déambulait, un lourd sac à la main.
Gracieuse comme un aigle – ou comme un aiglefin –
Elle semblait danser dans ses souliers pointus;
Ignorant les regards qui tombaient sur son ***,
Altière et indomptée, elle allait son chemin.
Descendant l’escalier comme une de Lussan,
Souriant comme dû à un enterrement,
Voici qu’elle sursaut’ ; de transport, elle s’étale.
Il se tient devant elle: un homme ! un vrai ! un grand !…
Il l’aide et la relève, il est blond et charmant,
« Attention », souffle-t-il, « jupe trouée… fatal ! »
Publicités
Par défaut

3 réflexions sur “12 novembre 2009 (sans sérieux)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s