Musique

14 mai

Aujourd’hui, j’ai envie de faire découvrir aux deux personnes et demie qui passeront par ici un groupe allemand. Ils classent leur musique en « pagan folk » je crois; j’y retrouverais pour ma part des influences médiévales et plutôt celtiques. J’ai choisi ce morceau que j’aime beaucoup, et parce qu’une une vielle à roue n’est pas vraiment l’instrument le plus courant actuellement. Le décor est pour le moins agréable, ce qui ne gâche rien.

  

Publicités
Par défaut

6 réflexions sur “14 mai

  1. Ove dit :

    Heu… Il s\’agit plutôt d\’une lointaine cousine des cordes frottées plus récentes (violon, etc.) où le rôle de l\’archet est tenu par une roue qui tourne (et moi, pendant c\’temps-là…) contre les cordes; les doigts de la main gauche ne touchent pas directement les cordes mais des touches y appuyant de petits marteaux (sautereaux) qui définissent la longueur de la corde tendue, et donc la note (alors que sur un violon ce sont les doigts… pas de "fausses" notes possibles donc comme sur un violon et on ne peut pas choisir n\’importe quels intervalles, le choix des notes est restreint, comme sur un piano par exemple – je n\’ai pas encore réussi à faire des quarts de tons sur un piano accordé normalement – bien qu\’il s\’agisse de la même corde dont on fait varier la longueur vibrante de façon précise, comme sur une guitare par exemple… que de comparaisons!). En plus des deux cordes (chanterelles) dont on fait varier la note, la vielle à roue possède d\’autres cordes cordes (bourdons) situées à l\’extérieur des premières et dont la note ne varie pas (on les aperçoit ici aux environs de la 45ème seconde). Elles ne sont pas frottées par la roue. La caisse de résonance de cette vielle-ci est semblable à celle d\’un luth, mais la vielle à roue, quasiment millénaire, prend des formes variées et parfois fantaisistes. On en fabrique d\’ailleurs à présent des exemplaires électroniques.

  2. Benjamin dit :

    Je connais un groupe français qui utilise aussi la vielle, c\’est La Varda, ils se sont fait connaître en reprenant un poème de Prévert "la chanson du geôlier", à écouter.

  3. Philippe dit :

    avec moi cela fait trois personnes et demi…désormaismusique inhabituelle à mes oreilles pétries au rock, mais intéressante.

  4. Michel dit :

    Ce sont les Pogues qui furent les premiers à remettre la vielle au goût du jour, dans cette chanson géniale qu\’est "down all the days" parlant du grand poète irlandais, handicapé, Christy Brown : http://www.youtube.com/watch?v=gYGSFTlr-XYC\’est un vrai cadeau, jeune amie. Lorsque j\’avais ton age, à la fac, et que ça n\’allait pas pour plein de raisons, je prennais mon walkman, sortais fûmer une cigarette en écoutant ce morceau à fond les ballons. J\’étais encore à Paris… J\’avais oublié tout cela, en ait eu une résurgence quelques heures avant que Chloé ne débarque ici, mais à présent je me souviens.Renseigne-toi sur Christy Brown, et laisse-toi remplir par l\’énergie du desespoir que porte cette incroyable musique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s