Voyages

4 février 2009

 
Le soleil est intense; quelques flocons épars
Qui chutent calmement m’en renvoient des paillettes
Et je ferme les yeux, et la clarté muette
Pose, sous mes paupières, des taches léopard.
 
La lumière est franche et l’air est éclatant ;
Sous un ciel gracieux j’ai étendu le cou,
Héliotrope ; je me moque du contrecoup,
Je dore et n’attends rien d’un monde miroitant.
 
 
Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “4 février 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s