Non classé

31 janvier

 
 
Désarroi.
Je ne sais pas ce que je fais là, où que soit là.
Parfois je n’arrive pas à faire taire cette envie de rentrer chez moi, de me retirer, à l’abri du monde extérieur.
J’aimerais être chez moi quelque part ; j’aimerais pouvoir en partir et y revenir.
J’aimerais savoir d’où partent mes pas.
Je sais seulement où ils vont.
Nulle part.
 
 
Publicités
Par défaut

7 réflexions sur “31 janvier

  1. Sylvie... dit :

    tiens, justement, ce matin je pensais à ça : c\’est quoi les racines? c\’est quoi surtout cette sensation viscérale de ne pas en avoir?je me disais que c\’était une sorte de distorsion : une vue faussée par l\’autre ; mais aussi le désir légitime d\’autonomie.tu pourras répondre: mais là, mes pas vont nulle part…certes…mais voilà, tu avances pas à pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s