Divertissement

Six mains

 
Elles sont sous brumes ou voilettes,
Inconscientes des mauvais temps,
Et parapluies comme toilettes,
Leur font visage de printemps.
 
Bruines, ruines, écroulements,
A vider des bourses remplies
Voleuses, comme l’est le vent,
Violeuses, comme sont les pies,
 
Qu’elles soient encor blé en herbe
Ou séduites de mal en pis,
Leurs traines trainent tant de gerbes,
Qu’on en serait encor épris…
 
C’est un sillon que Dieu leur fit,
Pour ramender leurs pieux hymens,
Qui restent comme un fruit confit,
Des rois fit-on fêtes de reines ?
 
Du pré ou fleurit la violette
J’en ai vus revenir pourtant
Courbant le dos, baissant la tête,
Étant partis le cœur battant.
 
Sous le voile se dessine
Un sourire au goût de miel
Que l’alliance divine
Rend à jamais éternel.
 
Austères fidélités,
Confidences impromptues,
Les attifets ajustés
Parlent pour l’œil qui s’est tu.
 
 
Merci aux organisateurs et participants de ce colloque au sommet (mais quel sommet ?).
Je les remercie tout particulièrement de me permettre de diffuser ceci sans engager de poursuites judiciaires auxquelles je ne pourrais faire face.
 
Publicités
Par défaut

6 réflexions sur “Six mains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s