Voyages

27 décembre 2007

 
Le soleil montera de la terre endormie
Les yeux fixés
Vers l’aube grise
J’aurai laissé
Passer la brise
– Elle est passée.
Le brouillard gommera quelques formes amies
Le corps lancé
Vers l’avenir
J’aurai forcé
l’erre à venir
– Elle s’est pressée.
Le roc se fermera après mon infamie
Pieds déchaussés
De leur prison
J’aurai glissé
Vers l’horizon
– Il est blessé.
 
 
Publicités
Par défaut

6 réflexions sur “27 décembre 2007

  1. B dit :

    Je sais soigner les blessures.
    Laisse-moi soigner celle-ci, elle s\’arrêtera de saigner et retrouvera avec un peu de temps, ingrédient indispensable, sa joie de vivre et de faire se projeter en lui … ceux qui y croient.
    Bonne journée, Miss.

  2. B dit :

    Alors voici quelques explications : L\’horizon est lessé au regard de celui/celle qui s\’y projette. Soigner cette blessure, c\’est en fait amener l\’autre à changer son regard, l\’amener à voir cet horizon autrement, et à avoir envie de s\’y projeter.
    Comment ? Aaahh… La magie de l\’amour, sans aucun doute  😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s