Non classé

26 décembre 16:18

En ce lendemain de Noël, je tremble de froid dans ma robe de satin or (et, accessoirement, j’ai les doigts gercés, et ils se rouvrent dès que je les plie, ce qui est le cas en ce moment même). Après une semaine à R, je suis allée passer Noël à F, et me revoilà.
Quoi d’autre ? Cléopâtre (Elizabeth Taylor) est en train de pleurer dans les bras d’Antoine et je n’aime pas sa robe…
Plus sérieusement, j’ai un choix – mais est-ce vraiment un choix ? – très important à faire durant ce qu’il reste de cette année, et qui sera déterminant pour mon avenir; c’est la seule chose qui me préoccupe réellement en ce moment.
Que celles/ceux (qui se reconnaîtront) qui peuvent m’aider le fassent. Le dilemme est une composante essentielle de la tragédie, et la tragédie implique inexorablement la fin d’un être. Ne suis-je qu’au début d’une longue déchéance ?
Je m’excuse de tant de grandiloquence. Merci.
Publicités
Par défaut

4 réflexions sur “26 décembre 16:18

  1. elsa dit :

    grandiloquence ?as-tu cette outrecuidance de critiquer avec une certaine désinvolture les jupons d\’une femme qui ne se contente pas d\’un tréma à son noble prénom, mais d\’un circonflexus, signe de forte distinction, pendant que tu étales impunément une robes jaunâtre d\’une demoiselle qui ne vaut guère mieux sur ton vulgaire "blog" ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s